home
Reportage France 3
Rien de tel pour découvrir une exposition qu´une vidéo de qualité. Prenez le temps de découvrir le
Mercredi 05 Juillet 2017
 
Une nouvelle expo
Depuis le 19 mai, la nouvelle exposition "Dentelles de mode, mode des dentelles" est ouverte au publ
Mardi 23 Mai 2017
 


Règles et statuts

La Visitation Sainte Marie est un ordre contemplatif cloîtré. Si cette définition est juste, elle n'en est pas moins difficile à comprendre. Voici donc quelques explications :
Ordre : ensemble de communautés religieuses (de monastères) qui suivent les mêmes règles de vie reconnues par l'Église. À la Visitation, si les règles sont communes, les monastères ont une indépendance totale les uns par rapport aux autres. Ils ne sont pas placés sous la direction d'une « supérieure générale ».

Cette indépendance dans la filiation avec le monastère d'Annecy, appelé la « Sainte Source », a permis à chaque communauté d'acquérir ses spécificités : école de broderie, école d'ouvrages (timbres découpés), pensionnat, travaux agricoles, dont l'invention du yaourt - « Dieu soit béni »...

Dans le même temps, dans chaque monastère de l'ordre, on retrouve une âme et un esprit commun qui ont pu se développer grâce à trois choses :

  • Le Coutumier, qui définit les règles de vie, l'organisation hiérarchique de la communauté, mais aussi l'habit des sœurs et le plan-type d'un couvent.
  • Les Circulaires, dans lesquelles, tous les trois ans, chaque communauté donne de ses nouvelles par lettre. Ces lettres sont diffusées à l'ensemble des autres monastères dans le monde entier, par des envois directs et un jeu de relais. Ainsi les communautés restent-elles en lien au-delà des distances. Elles se réjouissent avec leurs sœurs et partagent leurs peines et leurs intentions de prières.
  • L'échange de supérieures : en effet lorsqu'une communauté ne trouve pas dans ses rangs une sœur pour devenir supérieure, elle fait appel à une religieuse d'un autre couvent. Beaucoup vinrent d'Annecy, ce qui permit de former les premières sœurs à l'esprit des fondateurs.

Contemplatif : le but premier des religieuses est la prière tournée vers Dieu. L'office de la Visitation, contrairement à celui des autres ordres créés au moment de la Contre-Réforme, ne contient ni office dans la nuit ni ce qui pourrait rendre impossible la prière commune à des personnes de faible santé. Il prévoit en revanche un moment important de la journée : l'oraison (prière méditative), qui est une spécificité visitandine. Cette vie de prière ne se déroule pas seulement dans la chapelle, mais aussi dans chaque geste quotidien, dans les travaux communautaires ou dans les ouvrages artistiques. Chaque point de broderie, chaque touche de peinture est abandonné à Dieu, faisant de l'œuvre une prière offerte.

Cloîtré : les sœurs se consacrent entièrement à Dieu, abandonnant la vie dans le monde pour une vie communautaire, chacune dépendant des autres. Pensé dès 1611 le plan-type des monastères de la Visitation est retravaillé et testé sur le terrain, entre autres avec le monastère de Dijon érigé en 1630, puis figé en 1637.